Trucs & Astuces

9 conseils pour mettre en valeur une soupe

4 commentaires

La soupe n’a rien de bien exaltant en photo culinaire. C’est un sujet à la fois simple et complexe. Visuellement peu attractive, souvent d’une couleur triste et monotone, sans relief, elle peut se révéler difficile à mettre en valeur et à rendre gourmande.

Comme nous arrivons dans la saison des soupes et autres potages, c’est le moment de mettre en pratique mes 9 conseils pour rendre vos photos plus attrayantes ! 🙂

1- Orientez la lumière intelligemment

Grâce à la lumière, vous allez pouvoir révéler la texture de votre soupe très simplement. Pour cela, je vous conseille de vous placer par rapport à votre source de lumière à mi-chemin entre la lumière latérale et le contre-jour.

Lorsque la lumière vient de la diagonale, elle est à la fois douce et dure. Rien de tel pour donner envie de plonger une cuillère dans le bol. Essayez cette technique sur des veloutés un peu épais, réalisez un tracé avec une cuillère.

Le contre-jour fonctionne également, le résultat est plus brut car la lumière va réfléchir sur la soupe, mettant en relief sa texture avec un jeu de lumière. Tout dépend donc du rendu que vous souhaitez obtenir.

Avec une lumière latérale, le résultat sera beaucoup plus doux, plus cosy, avec moins de relief.

Il n’y a pas de meilleure lumière, il y a juste la lumière qui correspond à vos envies d’ambiance. Avant de photographier, placez la lumière différemment pour vous rendre réellement compte du résultat.

2- Aidez la mise au point

Une soupe, c’est plat, vous ne pouvez pas dire le contraire. Aussi, il est difficile de réussir la mise au point. Sur une surface lisse, la mise au point automatique patine et ne trouve pas de point d’accroche. Alors, je vous propose trois solutions :

  1. La première est de passer à la mise au point manuelle afin de la gérer vous-même. Et si vous ne voyez pas bien à travers le viseur, aidez-vous du rebord du contenant. Je fais en sorte que le côté du contenant soit net pour que cela corresponde au centre de la soupe.
  2. La deuxième solution consiste à placer des ingrédients décoratifs sur la soupe. En plus d’aider l’autofocus à accrocher, l’ajout de quelques ingrédients va apporter du relief et de la gourmandise.
  3. Enfin dernière solution, utilisez la lumière pour créer un point d’accroche. En vous orientant un peu plus face à la source de lumière, vous allez voir apparaître des reflets de lumières à la surface de la soupe. Ces reflets vont du coup aider l’objectif à faire la mise au point.

3- Mettez de la couleur

Il faut parfois oser la couleur. Mettez vos soupes en valeur en les versant dans des contenants transparents et en apportant des notes de couleurs harmonieuses tout autour.

Sur la photo ci-dessus, j’ai réalisé une mise en scène très colorée avec un fond mauve qui se marie à merveille avec la couleur orange. La mise en scène est d’ailleurs un peu trompe l’œil puisque mes lecteurs pensaient voir un smoothie. C’est l’effet coloré de la scène, l’utilisation d’un verre et d’une paille qui ont donné cette impression. Et pourtant, il s’agit d’une soupe de carotte et orange.

4- Changez de contenant

J’en arrive naturellement à ce nouveau point : versez vos soupes dans des contenants autres qu’un bol ou une assiette creuse. Récupérez des petites bouteilles en verre, des boîtes de conserve (retirez les étiquettes), prenez une jolie petite casserole, des tasses à café, des verrines, des verres, une carafe… Il existe beaucoup de possibilités. Farfouillez dans vos placards.

5- Créez une ambiance

Généralement, les potages, les veloutés sont synonymes d’une cuisine réconfortante et chaleureuse. Mais ce n’est pas toujours le cas, une soupe peut être chic si on utilise des produits nobles, elle peut être rafraîchissante si on la cuisine froide. Créez une ambiance cohérente en fonction du message qu’elle véhicule.

Sur la photo ci-dessus, je me suis fait un plateau-télé avec cette bonne soupe à l’oignon bien cocooning ! Alors, j’ai sorti un plateau posé sur un plaid. J’ai disposé ma soupe dans une assiette creuse, et j’ai mis un verre d’eau, une tartine à côté, un peu de moutarde pour la dégustation, une serviette et un moulin à poivre. Mais pour donner encore plus de vie, j’ai mis mes mains en scène en saisissant le plateau.

6- Rappelez ce qui compose vos soupes

Si vous ne savez trop comment mettre en scène votre soupe, vous pouvez simplement disposer les ingrédients qui la composent tout autour et ainsi montrer d’un coup d’œil les saveurs de votre recette. Placez dans le cadre les différents légumes, herbes et épices que vous venez de cuisiner. Vous pouvez les placer entiers en arrière-plan pour ne pas encombrer la scène. Mais, n’hésitez pas à mettre des épluchures, à trancher les légumes qui vous resteraient, à salir le support avec des épices ou des herbes ciselées, etc…

7- Soignez la composition

La photographie culinaire ne doit pas échapper aux différentes règles très connues de la photographie.

Pensez à placer dès que possible votre sujet sur un point fort de l’image selon la règle des tiers. N’hésitez pas non plus à excentrer franchement votre sujet au lieu de respecter scrupuleusement les points forts, quitte à couper de moitié votre récipient pour un cadrage en coin. L’idée est de donner du dynamisme à l’image et une vue moins classique.

Intégrez à votre cadre des éléments de la scène en faisant en sorte de les répartir harmonieusement. Ne placez pas toujours vos éléments au fond, en laissant le premier plan complètement vide. Rééquilibrez votre image en désencombrant le fond et en ajoutant quelques éléments au premier-plan.

Un dernier conseil. Lorsque vous devez photographier des portions individuelles, regroupez-les par trois et répartissez-les dans l’image.

8- Faites attention au stylisme du plat

Entre une assiette de soupe salie sur les bords au moment du service, et cette même soupe servie dans la même assiette essuyée et agrémentée de quelques croûtons de pains, quelques herbes, etc… C’est cette dernière que vous aurez plus envie de boire.

Pour apprêter une soupe, rien de bien compliqué : pensez aux croûtons de pain dorés, aux herbes fraîches ciselées, à quelques grains de poivre concassés, aux fruits secs grillés. Faites aussi un rappel des ingrédients comme c’est le cas sur la photo ci-dessus avec de fines lamelles de champignons dorées. Pensez aussi au filet de crème verser au dernier moment. Bref, soyez gourmand, amener de la couleur, de la texture !

9- 1,2,3, prêt… mangez !

Amenez une dimension humaine à vos photos de soupe. Placez vos mains autour du bol pour donner un peu plus de chaleur à la recette, ou tenez une cuillère à côté.

Sur la photo ci-dessus, j’ai mis une grosse écharpe et un gilet en laine pour renforcer l’idée du « il fait froid et je me réchauffe avec cette soupe ». Et je tiens ma soupe dans les mains. Techniquement, c’est assez complexe à faire si vous êtes seul. Il faut un trépied, une télécommande et de la patience pour réussir la mise au point. Mais c’est très sympa et ça permet de changer des photos classiques.

4 Commentaires

  1. Ce sont souvent les idées de mise en scène qui me manquent pour prendre un cliché et j’ai parfois plus de mal à prendre un grand plat qu’un gâteau, ce dernier est je trouve plus facile à photographier ! donc je m’inspire parfois de tes photos pour créer les miennes. Merci de tous ces bons conseils

Laisser un commentaire