Mettre en scène

Raconter une histoire

5 commentaires

Cela ne vous arrive-t-il pas d’avoir l’impression qu’il manque quelque chose à vos photos ? Vous ressentez comme une certaine fadeur, quelque chose qui n’est pas abouti. Ce quelque chose, c’est peut-être l’histoire que vous auriez aimer raconter mais que vous n’avez pas su concrétiser. Car oui, à travers vos photos, vous pouvez raconter une histoire et créer une ambiance. La difficulté va être de rendre concret quelque chose lié à l’imaginaire.

Alors, voici quelques astuces pour raconter une histoire, vos histoires.

Comprenez votre sujet

Les raisons pour lesquelles vous avez eu envie de cuisiner votre plat vont être le point de départ de votre mise en scène. S’agit-il d’une soupe pour contrer le froid extérieur, d’un bœuf bourguignon pour un repas convivial en famille ou d’un coulant chocolat pour un instant réconfortant ? Chaque plat est différent, ne raconte pas la même histoire et na va pas amener la même construction de scène. La recherche d’une ambiance se fait de la même manière que la recherche de votre style. Il est plus facile de comprendre votre plat si vous le définissez avec des mots. Posez-vous ces quelques questions :

  • Que vous évoque-t-il ?
    Un souvenir de vacances, un instant cocooning, un voyage à l’étranger, un repas familial, une madeleine de Proust ?
  • Quelle est sa caractéristique visuelle et gustative ?
    Mousseuse, colorée, pimentée, fruitée, acidulée, raffinée ?
  • Dans quel contexte l’avez-vous cuisiné ?
    Pour un anniversaire / une fête, en vitesse pour un repas sur le pouce, parce que vous aviez envie d’assouvir votre gourmandise, parce qu’il faisait très chaud ?

L’idée étant de convier votre spectateur à entrer dans votre histoire en partageant des instants personnels, des moments de vie gourmands, des souvenirs d’enfance ou de vacances. Viendra ensuite la concrétisation de votre idée par l’ajout d’accessoires caractéristiques pour votre mise en scène. Comme sur la photo ci-dessous : un gaspacho aux fraises et au chèvre frais qui me rappelle les vacances. J’ai simplement ajouté quelques coquillages pour renforcer cette ambiance estivale.

Dans un tout autre genre, la photo ci-dessous. J’ai préparé ce pain d’épices au chocolat un dimanche hivernal. Il faisait froid, il pleuvait et j’avais besoin d’un moment doux et gourmand. J’ai ajouté une écharpe pour le côté douillet qu’elle apporte à l’atmosphère de cette photo.

Quelle ambiance choisir ?

Représentez la saisonnalité du plat

L’une des manières de créer une ambiance est de prêter attention à la saisonnalité du plat.

Chaque saison suggère des images, des couleurs, des sensations, des souvenirs. Tout ça peut guider votre composition.

L’été se symbolise par des images lumineuses, colorées, rafraîchissantes. Au contraire, l’automne se représente plutôt dans des ambiances plus sombres, “cosy”, enveloppantes avec une lumière tamisée.
Notre cuisine évolue dans le temps avec les saisons. Ce n’est pas en hiver que vous aurez envie de réaliser un gaspacho bien frais, ni en été que vous serez tenté par une généreuse tartiflette. Il est donc logique d’adapter l’ambiance de votre photo à la saisonnalité du plat. Essayez d’être cohérent dans vos choix.

Des ambiances d’ailleurs

Vous pouvez vous inspirer du pays ou de la région d’origine de votre recette en apportant un élément de décor typique. Il est assez facile de s’imaginer un univers approprié, surtout si vous y avez passé vos vacances (replongez-vous dans vos souvenirs). Nul besoin de jouer la carte à fond car ce n’est pas évident. Vous pouvez juste rester dans une mise en scène toute simple avec un accessoire typique ou de la vaisselle que vous auriez pu ramener d’un voyage, par exemple.

Proposez des ambiances festives

Noël, Pâques, Halloween et les anniversaires sont des périodes annuelles que l’on peut facilement symboliser et retranscrire en images.

Ressortez vos décorations et servez-vous en pour réaliser vos mises en scène : Paillettes, décorations de sapin, toiles d’araignées, petits sujets… Sans oublier la vaisselle adaptée à l’ambiance souhaitée : couleurs pastels pour pâques, couleurs dorées / argentées / cuivrées pour Noël, du noir, du rouge et du orange pour Halloween…) ! Attention à ne pas tomber non plus dans un décor trop surchargé ou trop kitsch, seuls quelques accessoires peuvent venir souligner l’atmosphère festive d’une image.

Un gâteau d’anniversaire à prendre en photo ? Les bougies sont bien sûr indispensables. Les feux de Bengale aussi, ça fait de superbes photos ! Pensez à les allumer pour rendre plus vivante votre photo. Allez un peu plus loin dans votre mise en scène en présentant des confettis ou des rubans.

Envie d’une ambiance cocoon ?

S’il y a bien une ambiance que j’aime créer, c’est bien celle-ci. Peut-être parce que j’aime le cocooning en général. 🙂 Pour une ambiance cocoon, il vous faudra utiliser des matériaux naturels.

Tout d’abord le fond : préférez le bois qui confère une ambiance très chaleureuse (bois = feu de cheminée).

Côté tissu, on privilégie les matières naturelles comme le lin, la laine, le chanvre.

Côté vaisselle, misez sur de la vaisselle mate, aux couleurs neutres : beige, gris, marron, blanc cassé. Utilisez aussi de la vaisselle chinée, qui a un vécu, un peu abîmée, un peu ébréchée.

Et pour parfaire la mise en scène, on met de la vie en salissant le fond avec des miettes de pain, des épices, du poivre, du sel, des herbes (pour les recettes salées), des copeaux de chocolat, des fruits, des tâches de lait, du caramel (pour les recettes sucrées).

A côté de ça, vous pouvez aussi ajouter des petites bougies ou guirlandes allumées. Conservez une lumière douce, laissez les ombres, ne cherchez pas forcément à les atténuer avec un réflecteur pour conserver une lumière enveloppante.

Gardez une cohérence

Maintenant que votre histoire se précise dans votre esprit, vous allez pouvoir concrétiser votre idée en recherchant la mise en scène : choix du fond, de la vaisselle, du tissus, des éléments décoratifs… L’idée est de placer des indices qui rendent compte du contexte et reconstituent l’histoire / l’ambiance.

Nous pourrions comparer la construction d’un décor à un puzzle : dès lors que toutes les pièces sont assemblées, l’image prend tout son sens. En photographie, c’est la même chose. Votre histoire sera immédiatement comprise par votre spectateur si vous faites les bons choix. Lorsque votre idée se précise, rassemblez vos éléments, modulez-les, associez-les jusqu’à véhiculer le message recherché. Restez dans une certaine logique.  N’associez pas une vaisselle en porcelaine avec des couverts en plastiques. Gardez le même style sur l’ensemble de votre scène. Votre sensibilité artistique et votre bon sens seront vos meilleurs alliés pour coordonner ce décor.

Cette recette de brandade de morue nîmoise (ci-dessous) m’a rappelée cette chaude journée ensoleillée que j’ai passé à Nîmes durant laquelle j’ai dégusté pour la première fois cette recette. J’ai donc fait une ambiance estivale avec des couleurs peps, une citronnade en arrière-plan et le plateau pour le côté décontracté. Et on oublie pas le pain pour réaliser les tartines.

Textures et matières au profit de votre histoire

Aussi minimaliste soit-elle, votre scène aura plus d’attrait si vous lui apportez de la texture. Les matières sont extrêmement importantes dans les images et nous ne leur prêtons pas l’attention qu‘il faudrait.
Prenons l’exemple très simple d’une nappe. Les différentes matières possibles ne présentent pas les mêmes caractéristiques et ne seront pas utilisées pour les mêmes ambiances. L’élégance de la soie saura souligner la finesse d’un met raffiné, tandis qu’une nappe en lin donnera un côté plus brut à votre scène.
D’une manière générale, le bois, la toile de jute, le coton, la laine, l’ardoise offrent des ambiances chaleureuses, rétro ou campagnardes. Ces matières naturelles font écho au terroir de nos produits. Ce sont des associations sûres et plaisantes.

Les matières comptent, mais les motifs sont aussi porteurs de sens. Le vichy amène un côté champêtre, le liberty offre une atmosphère printanière par la présence des petites fleurs, le motif écossais est plus automnal. Utilisez-les à bon escient.

J’espère que cet article vous aura donné quelques pistes pour aller plus loin dans vos mises en scène. Il se peut que votre idée n’aboutisse pas comme vous l’espériez. Il faudra dans ce cas revoir votre ambiance en changeant quelques accessoires ou tout simplement en racontant une autre histoire.

Tous les moments gourmands que vous vivez doivent se ressentir dans vos images. N’hésitez pas à ajouter dans votre décor des cuillères tout juste utilisées, des pots à moitié vides, un morceau de pain entamé, des coulures de sauces sur un bol. Apportez une dimension humaine à vos images pour qu’on puisse s’approprier plus facilement votre histoire.

Mais sachez que vous n’êtes pas obligé de raconter quelque chose dans vos photos. Concentrez-vous alors sur les couleurs et réalisez une mise en scène classique : un fond, une assiette, un tissus et quelques ingrédients pour rappel. Simple mais efficace également !

5 Commentaires

  1. Merci pour cet article, super intéressant! Mes photos étaient souvent trop brutes sans histoire et sans décor. Je vais revoir ma façon de faire mes photos culinaires! Merci

  2. Tes photos culinaires sont tjs aussi belles 🙂 très intéressant cet article. Je préparais tjs ma mise en scène en amont mais tes conseils vont m’aider à perfectionner mes photos. Super 🙂

  3. Salut Virginie !

    Un petit mot pour te féliciter pour ton travail. Tes photos sont magnifiques ! Tes explications sont claires et abordables, j’ai hâte de dégainer mon appareil photo qui était jusqu’ici un étranger pour moi. Grâce à toi, je comprends beaucoup plus de choses…
    La semaine prochaine, je me lance dans des exercices pour arriver à le dompter 🙂

    Trop merci pour tous ces conseils !

  4. Bonjour !
    Merci beaucoup pour cet article, et pour tous les autres au passage ! 🙂
    Cela fait une heure que je bidouille mon appareil photo dans tous les sens et grâce à toi il commence à me dévoiler ses secrets !
    J’ai hâte de prendre mes premiers clichés et tenter de suivre tes conseils !

  5. Salut Virginie ! Je suis tombée récemment sur ton blog. Il est juste génial! Jusqu’ici, je prenais mes photo en laissant mon appareil se débrouiller tout seul. La photo n’était pas ma priorité, et puis de toute façon, j’y comprenais rien. Avec tous tes conseils, j’ai eu envie d’approfondir un peu plus. Merci pour toutes ces explications claires et précises ! J’ai hâte de cuisiner et mettre en pratique tout ça 🙂

Laisser un commentaire