Comprendre les bases techniques

La balance des blancs : réglage de l’appareil

Entre ce que nous voyons et l’image qui résulte de l’appareil photo, la colorimétrie n’est pas perçue de la même manière. Elle est parfois trop bleue, trop jaune, trop verdâtre ou trop orange. Si notre cerveau sait réajuster cette dominante afin de conserver une certaine neutralité des blancs, ce n’est pas le cas de l’appareil photo qui a besoin de réglages particuliers pour rétablir cet équilibre. C’est ce que nous appelons, la balance des blancs.

Notion de température

La couleur d’une source lumineuse se définit par sa température. Celle-ci se mesure en Kelvin et se présente sous la forme d’une échelle comme vous pouvez le voir ci-dessous.

On estime qu’aux alentours de 5000-5500 K, la lumière est neutre. Plus la température augmente, plus les couleurs deviennent froides. Et plus elle se réduit, plus les couleurs deviennent chaudes.

Nous considérons qu’à 1500 K la couleur s’approche de celle d’une bougie, tandis qu’à 10000 K c’est une lumière proche du ciel polaire.

Modifier cette température va permettre de rendre votre image plus ou moins froide ou plus ou moins chaude, afin de refléter la réalité et parfois même de l’améliorer.

Sur l’exemple ci-dessous, vous verrez les extrêmes. De gauche à droite, ces images ont une température respective de 1500 K, 5500 K et 10000 K.

Réglages prédéfinis

La balance des blancs se gère depuis l’appareil photo. Ce réglage va lui permettre d’en déduire la bonne température de couleur en fonction de la lumière ambiante. Vous pourriez très bien utiliser la balance des blancs automatiques de l’appareil mais il serait plus prudent de choisir vous-même le bon réglage.
Des réglages prédéfinis existent sur les appareils photos. Ils correspondent à des températures de couleurs différentes. Voici dans quels cas les utiliser :

  • Lumière du jour : Pour les photos prises en extérieur ou dans un intérieur lumineux et ensoleillé.
  • Nuageux ou Ombre : Pour les photos prises en extérieur avec un ciel voilé ou dans un intérieur lumineux mais froid. L’un comme l’autre de ces réglages vont présenter une température élevée pour réchauffer les blancs.
  • Lumière Tungstène : Pour les photos prises en éclairage aux ampoules incandescentes. Celles-ci présentent des blancs très chauds. En choisissant ce réglage, on va donc rééquilibrer cette dominante par une température froide.
  • Lumière fluorescente : Pour les photos prises en éclairage au néon qui donne une lumière jaune-verte.
  • Flash : Pour les photos prises au flash qui a tendance à refroidir une scène.

Pour vos photos culinaires réalisées en intérieur et en journée, je vous conseille le réglage “Lumière du jour” ou, éventuellement, “Nuageux / Ombre”. Mais dans 90% des cas, la première option conviendra.

Enfin, sachez que certains appareils photos permettent de choisir précisément la température souhaitée.

Je vous invite maintenant à farfouiller dans les menus de votre appareil photo pour tester ces différents réglages (et si vous ne les trouvez pas, reprenez le mode d’emploi).

Laisser un commentaire