Comprendre les bases techniques

Choix du matériel photo

5 commentaires

Difficile de s’y retrouver parmi les différents appareils photos proposés sur le marché. Du simple compact à l’encombrant reflex, il faut trouver celui qui vous convient le mieux. Je ne pensais pas parler matériel ici aussi bizarre que ça puisse paraître. Le marché évolue tellement qu’il est difficile de faire un article sur le sujet, je vous propose donc un tour d’horizon.

J’ai beau être passionnée de photo, je ne suis pas pour autant spécialiste du matériel. Je connais principalement la marque Canon puisque j’ai commencé avec elle et que je lui reste fidèle. Je connais grosso modo leur gamme de reflex. Mais, je suis bien incapable de vous dire ce que proposent Nikon, Sony, Panasonic par exemple… Je ne pourrai donc pas vous aider à choisir votre matériel. Je peux par contre vous conseiller un site très bien sur le sujet qui présente des tests complets. Il s’agit du site lesnumeriques.com.

Les boîtiers

Il existe trois familles principales d’appareil photo, les compacts, les reflex et les bridges. Nous n’allons pas inclure celle des téléphones : bien qu’ils soient petits et légers, les réglages sont très limités et la qualité de l’optique est insuffisante. Ils ne sont absolument pas adaptés à la photographie culinaire.
Lorsqu’on débute, on a envie d’investir immédiatement dans un boîtier professionnel pensant que c’est le matériel qui fait toute la beauté d’une photographie. Il est évident qu’un appareil photo haut de gamme est un atout mais avant de vous précipiter, il est important que vous connaissiez les avantages et les inconvénients de chacune de ces familles.

Les différents types d’appareil photo

Les compacts

Ces appareils, destinés à tout public et faciles à prendre en main, sont parmi les plus abordables du marché. Ils ont l’avantage d’être petits, légers et maniables, mais ne permettent pas une pratique plus professionnelle de la photographie. Vous serez vite limité par l’objectif rétractable que vous ne pouvez ni changer, ni gérer manuellement. Par ailleurs, ces appareils possèdent un petit capteur (voir le paragraphe suivant “Quelles critères prendre en compte ?”).

La visée à l’écran (ils sont rarement équipés d’un viseur) peut également être un inconvénient. Porté à bout de bras, vous perdez en stabilité ce qui peut causer quelques légers flous sur l’image. Parmi les choix de compact, évitez les modèles d’entrée de gamme qui ne permettent généralement pas de modifier les paramètres de prises de vue, laissant l’appareil seul décider des réglages à adopter.

Les hybrides

Les hybrides ressemblent aux compacts à la différence que l’objectif est interchangeable. Ils accumulent donc les avantages du compact (petite taille, poids léger) en rajoutant à cela la possibilité de changer d’optiques selon vos besoins. La gamme d’hybrides s’est particulièrement bien étoffée ces dernières années et il existe aujourd’hui de très bons hybrides qui présentent une belle qualité d’images.

Les reflex

Pour les amateurs passionnés, les reflex sont devenus aujourd’hui abordables. Ils restent cependant parmi les budgets les plus chers du marché auquel il faut ajouter le prix de l’objectif.
Ces boîtiers offrent une bonne prise en main de par leur dimension et leur poids. La visée se fait différemment des autres types d’appareil photo. C’est au travers d’un viseur optique, comme à l’époque de l’argentique, que vous photographierez. Mais la visée à l’écran est aussi possible.

Les objectifs sont interchangeables et leurs capteurs (full frame et APS-C) sont parmi les plus grands du marché.

Lorsque vous investissez dans un reflex, soyez attentif à l’ergonomie de celui-ci. Les boîtiers haut de gamme, prévus pour les professionnels, présentent de nombreuses fonctionnalités qui ne vous serviraient peut-être pas et qui risqueraient de vous gêner dans votre apprentissage. Choisissez un appareil à votre niveau de pratique !

Les bridges

Ils se trouvent à mi-chemin entre le compact et le reflex, bridge signifiant “pont” en anglais. Techniquement, ils se rapprochent du compact : objectif fixe et rétractable, visée à l’écran, petit capteur. Son apparence plus professionnelle rappelle celle du reflex mais n’en possède pas les mêmes qualités.

Quels critères prendre en compte ?

Le poids et l’encombrement

Il est essentiel que vous vous sentiez à l’aise avec votre matériel. Certaines personnes vont apprécier la prise en main d’un reflex mais vont devoir supporter son poids autour du cou. D’autres vont préférer la légèreté et la maniabilité du compact et de l’hybride, qui se glisse par ailleurs facilement dans une poche. Réfléchissez à l’utilité que vous allez en faire en dehors de la photographie culinaire.

La taille du capteur

Lors de notre petit tour d’horizon des types d’appareil photo, nous avons vu qu’ils ne possédaient pas tous la même taille de capteur. Vous trouverez les plus grands sur les reflex haut de gamme. On parle alors de capteurs full frame ou 24 x 36 mm. Les boîtiers plus grands publics sont plutôt équipés de capteurs APS-C, légèrement plus petits.

Viennent ensuite les capteurs des hybrides, puis en derniers ceux des compacts et des bridges.
Pourquoi la taille est-elle aussi importante ? Ce paramètre détermine tout simplement la qualité de l’image et l’esthétisme du flou d’arrière-plan. Les grands capteurs étant supérieurs aux petits.

La visée et la prise en main

Nous distinguons deux types de visée : celle à l’écran, supportées par la plupart des appareils photos, et celle à travers un viseur, spécifique des reflex.

Ce sont deux prises en main très différentes. Coller l’œil au viseur permet de bien maintenir l’appareil photo et de gagner en stabilité. La visée à l’écran présente un risque de flou de bougé, augmenté par la légèreté du compact et une prise en main assez peu confortable (à bout de bras).

Par ailleurs, les écrans LCD présentent un inconvénient indéniable lorsque vous souhaitez prendre une photo en plein soleil : il est impossible de voir l’aperçu sur l’écran. La visée “reflex” ne présente pas ce défaut, quel que soit les conditions lumineuses. Ce que l’on voit dans le viseur correspond à la réalité.

Les fonctionnalités

Les appareils photo ne proposent pas tous les mêmes fonctionnalités. Les boîtiers d’entrée de gamme, je pense notamment à la famille des compacts, ne proposent généralement pas la possibilité de gérer les réglages manuellement. C’est lui qui se charge de choisir la bonne ouverture, la bonne vitesse, la bonne exposition, vous n’avez plus qu’à appuyer. Or, si vous souhaitez progresser, vous allez devoir abandonner ces modes tout automatiques pour choisir vous-même les paramètres de prises de vue.

Avant d’investir, je vous invite tout de même à apprendre à utiliser votre appareil photo actuel. Peut-être ne vous convient-il pas tout simplement parce que vous n’avez jamais su l’exploiter comme il fallait ? Il est essentiel que vous lisiez le mode d’emploi fourni avec et que vous compreniez les bases techniques.

Les objectifs

Les reflex sont souvent vendus avec un objectif zoom de base, généralement un 18-55 mm. Il est intéressant de commencer par vous entraîner avec cet objectif avant d’investir. Il vous permettra dans un premier temps de vous familiariser avec votre nouveau boîtier puis de cerner vos attentes.

L’objectif va définir la qualité finale de l’image. Coupler un très bon boîtier avec un objectif d’entrée de gamme serait paradoxale et les résultats décevants. En revanche, utiliser un objectif plus professionnel sur un boîtier de niveau intermédiaire vous permettra tout de même d’obtenir de très belles images.

Vous devez différencier les objectifs à focales variables (zooms) des objectifs à focales fixes.

Les zooms (18-55 mm, 24-70 mm, 17-40 mm…) offrent la possibilité de faire varier la focale (le numéro en mm) pour vous approcher ou vous éloigner de votre sujet, en tournant simplement la bague de l’objectif.
Les focales fixes (24 mm, 35 mm, 50 mm, 100 mm…) sont, comme leur nom l’indique, fixes. C’est votre corps qui va jouer le rôle de zoom. Ces objectifs offrent d’une manière générale des images plus nettes et plus lumineuses (petit chiffre placé derrière le paramètre f/). En vous forçant à vous déplacer pour choisir un bon cadrage vous gagnerez en créativité. C’est aussi un bon moyen de vous améliorer.

Pour la photographie culinaire, il n’existe pas d’objectifs spécifiques. C’est plus une question de choix personnel et d’envie de rendu. Mais il est toutefois recommandé d’utiliser des objectifs à focale standard proche de la vision humaine (50 mm ou 85 mm). Vous pouvez également vous orienter vers des objectifs macro qui permettent de vous approcher de votre plat.

Par quoi ai-je commencé ?

On me demande régulièrement quel appareil photo je possède, avec quel objectif je photographie, etc… Je vais répondre ici. J’ai d’abord commencé avec un reflex de moyenne gamme, le 500D de Canon. Depuis, le 500D a bien évolué et la gamme dont il fait partie est une très bonne gamme quand on commence à s’intéresser à la photo et qu’on souhaite faire de belles photos. Je photographiais essentiellement avec un objectif macro 65 mm et un objectif 35 mm.

Il y a 2 ans, j’ai souhaité investir dans un appareil photo plus professionnel pour proposer une meilleure qualité de photo pour mes clients. J’ai donc aujourd’hui un 5D Mark III. Côté objectif, j’utilise essentiellement le 100 mm macro, puis un 85 mm et un 50 mm. J’alterne en fonction de mes besoins.

Enfin, depuis quelques mois, je possède aussi un hybride, Panasonic Lumix G. Je ne pensais pas l’utiliser pour mes photos de cuisine mais il m’arrive finalement de m’en servir pour des vues en Top View ou pour Instagram… Associé à un bon objectif lumineux, on arrive à obtenir de jolis flous.

5 Commentaires

  1. Je viens de découvrir ton nouveau site, moi qui te suis depuis des années avec Chef Nini. Je suis plus que ravie ! Je vais faire le tour avec attention, en attendant à la suite de cette article, une question m’interpelle. Comment fait tu pour transférer tes photos de ton hybride à Instagram ?

    Continue de nous faire rêver avec tes magnifiques photos 😉

  2. Bonjour Viriginie,
    Concernant les trépieds aurais tu des conseils à me donner ? On m’a conseillé la marque Manfrotto, mais il existe tellement de série que je ne sais pas vers laquelle m’orienter.
    En te remerciant,
    Laurence

Laisser un commentaire